Nouveau régime « Mieux-être »

inondé de films, d’émission, d’informations multiples sur divers supports.Voici un nouveau régime un peu spécial que je vous invite à tester !

Par la force de la répétition :

Aujourd’hui nous sommes inondé de films, d’émission, d’informations multiples sur divers supports. En général, ce que l’on y voit, entend, lis etc… n’est pas très enthousiasmant. D’une certaine manière, on peut considérer qu’une grande partie de toutes ces informations, émissions, films etc… peut être considérés comme de la nourriture pour notre esprit. Pourquoi, vous allez me dire ? Eh bien c’est très simple. Souvenez vous, quand vous étiez petit. Combien de fois, on vous a dit et redit et re-redit les mêmes choses pendant des années. Adolescent et adulte c’est pareil, combien de fois vous  avez écouté, et vu les mêmes choses  qui ont forgé vos croyances dans bien des domaines ? Que pensez-vous qu’il se soit passé par la force de la répétition après avoir entendu, vu ou ressenti souvent les mêmes choses suite à vos expériences de vie ?

Pour toutes les choses peu encourageantes que vous voyez encore chaque jour, quel impact pensez-vous que cela puisse avoir sur vous ?

Imaginez tout simplement que ce que vous lisez, voyez, ressentez, comprenez est comme de la nourriture. Pouvez-vous imaginer que ce que nous donnons à nos pensées, à notre esprit etc… peut nuire gravement à notre bien-être ?

nourriture-pour-lesprit

Une grande partie de ce que nous montre les « mass-médias » nous plonge dans un horizon incertain. De plus en plus de gens vivent dans la peur, la crainte du lendemain.
La télévision, le cinéma etc… ont pris une place tellement importante aujourd’hui dans nos vies, qu’elle nous enlève toute envie de créer quoique que se soit, puisque « on nous dit que c’est la crise ».

D’une certaine manière, on peut dire aussi que cela nous retire notre discernement ou notre capacité à réfléchir. On a tendance à prendre pour argent comptant ce que l’on entend.

Afin que vous puissiez vous faire votre propre avis, je vous propose de lire les titres des journaux dans votre région, sur internet etc… preuve des informations qui se déversent quotidiennement dans nos vies, je vous invite à lire les titres de l’actualité mondiale sur GOOGLE INFOS :

Voici quelques titres extraits de GOOGLE INFOS quand j’ai commencé la rédaction de cet article au mois de juin  :

  • Déficit Public
  • Pluie et Inondation
  • Trafic de drogue
  • Malversation
  • Détournement de fonds
  • Chômage
  •  Tricherie dans le sport
  •  Scandale divers
  • Maladie
  • Famine
  • Problème de l’eau
  • Etc…

En voici d’autre sur un plan local, national et international au début de l’écriture de cet article pour la même période :

  • Un enfant de 3 ans mordu par le chien son oncle
  • Un squelette découvert sous un buisson
  • Pas de structure d’accueil pour les adolescents
  • Une adolescente kidnappe un enfant
  • Sorcellerie, Viols : La Papouasie rétablit la peine de mort
  • Un français reconnu coupable d’homicide involontaire
  • Réforme du système des retraites en France
  • 3 Morts et 12 disparus après le passage de l’ouragan Barbara
  • Nouveau record de chômeurs en avril en France
  • Un policier mis en examen pour « Vol aggravé »
  • Alerte déclenchée après l’éruption du volcan Pacaya
  • Disneyland : 2 petites explosions, pas de blessés
  • 1 américain inculpé pour meurtre, ses 4 chiens ont tué un coureur à pieds
  • 26 personnes mortes dans une série d’attaques et attentats à la voiture piégée

En voici d’autres sur un plan local, national et international aujourd’hui (fin août) :

  • Polémique à la City après la mort d’un stagiaire de Bank of America
  • Une Egypte sans les coptes ne pourrait plus être l’Egypte
  • ALERTE – Ordre de placer Moubarak en résidence surveillée s’il est …
  • La condamnation de Bradley Manning et le zèle de la sécurité …
  • Cyclisme: Leukemans gagne la Course des Raisins pour la 4e fois
  • Pérou: de jeunes Européennes, proies idéales des narcotrafiquants
  • Top 14: partie de poker menteur autour des droits télé
  • L’Afghanistan corrige le Pakistan lors du 1er match international à Kaboul depuis 10 ans
  • Kozé Initil tourne la saison 2 et se lance sur les scènes des fêtes
  • Coupe Louis-Vuitton: Luna Rossa égalise sur abandon
  • L’enquête pour corruption sur Microsoft devient internationale
  • Massacre Egypte : Erdogan accuse la Communauté internationale
  • 274 morts et 274 disparus après une collision entre un ferry et un cargo aux philippines
  • Trois nuits de violence à Avion, plusieurs interpellations
  • Centrale nucléaire de Cattenom : de l’acide chlorhydrique dans la Moselle
  • Encore plus de 80 morts en Égypte, les pro-Morsi réappellent à manifester
  • Bras de fer entre grévistes et commerçants
  • Puissant Séisme en Nouvelle-Zélande

Heureusement , il y en a quelques uns de bien et ils sont en minorité. Je ne vais pas noircir le tableau 😉 Vous trouverez aussi de nombreuses infos sur les sports. Faites-vous votre propre avis sur ce point de réflexion que nous vous proposons.

Voici où nous voulons en venir. Si vous avez lu des articles sur notre site Pour un Monde Meilleur, nous voulons vous poser cette question : Comment honnêtement voulez vous être optimiste pour vous, vos enfants, , votre famille, vos proches etc… avec votre attention toujours guidée vers ces énergies de pensées qui sont nocives, à plus ou moins long termes, pour nous et notre environnement. Comme l’affirme certains : « OUI » à l’information, mais « NON » à la désinformation !

 NON » à la désinformation !

Si vous voulez aller plus loin, je vous propose de lire cet article :

La pensée humaine est disponible

et/ou cet autre article :

Les dix stratégies de manipulation de masses

Ce début de réflexion ne vise pas à accuser les différents supports de communications ou vous inciter à faire la politique de l’autruche et ne plus vous informer. Le but est que vous réfléchissiez sur la nature des choses que vous regardez au quotidien.

  • Les films que vous regardez sont en quelle proportion de belles histoires ?
  • Pour les informations, combien de bonne nouvelles y apprenez vous chaque matin, midi et soir ?
  • Combien de fois vous parle t’on de toutes les entreprises qui prospèrent et qui gagnent de plus en plus d’argent d’année en année ?
  • Combien de fois vous parle-t-on de grandes découvertes bienveillantes pour l’humanité ?
  • Combien de fois par jour on vous donne le nom de puissant et généreux donateur ?
  • Combien de fois par jour entendez vous, ou voyez vous des émissions qui vous donnent l’envie de créer, de vous dépasser, de réussir ?

La pensée humaine est disponible

Le propos de cet article n’est pas de montrer du doigt les médias même si cela en a tout l’air 😉 Mais il vous invite à une réelle réflexion sur ce sujet. Il est destiné juste à vous donner envie de prendre conscience qu’en sélectionnant des sources d’informations de qualité, qui soient optimistes, qui vous motivent, qui nourrissent votre esprit et vos pensées, et bien il vous sera plus facile de changer ce qui vous dérange dans vos vies, afin d’en améliorer la qualité et par effet ricochet de toucher votre entourage et votre environnement.

Je vous propose de lire cet article rédigé par Jean-Marc Dupuis et extrait du site « Santé Nature Innovation »

Les infos ruinent la santéLes infos ruinent la santé

Une autre idée intéressante développée par Roph Dobelli (1) est que les infos nuisent à la santé.

Elles rendent craintif et agressif, diminuent votre créativité et votre capacité de réfléchir. Arrêter totalement de lire le journal vous rendra plus heureux. C’est prouvé :

Les infos sont au cerveau ce que le sucre est au corps. Faciles à avaler, elles nous donnent de petites bouffées de plaisir, ne demandent aucun effort, mais finissent par nous pourrir. Loin de nous informer, les « infos » nous remplissent le crâne de faits qui n’ont aucune utilité pratique ni théorique dans nos vies, sur lesquels nous n’avons aucune prise, et qui bien souvent ne nous concernent aucunement.

C’est pourquoi, contrairement aux livres, nous pouvons avaler une quantité illimitée de « flashs » qui sont comme des bonbons multicolores pour notre esprit.

Les infos sont toxiques

Prenez l’exemple suivant : une voiture passe sur un pont, le pont s’écroule. Comment la presse va-t-elle traiter le sujet ? Si le conducteur est encore en vie, vous pouvez être sûr qu’il sera le premier à avoir la parole au 20 heures. Pourquoi ? Parce que c’est excitant pour le spectateur, qui va ressentir toutes sortes d’émotions fortes en écoutant le témoignage (où le conducteur allait, à quoi il pensait, ce qu’il a ressenti), et aussi parce que c’est une information facile, rapide, et bon marché à produire pour le journaliste. L’information utile à tirer de l’événement aurait dû concerner la solidité du pont, sa structure, et le risque que se produise la même chose ailleurs. Mais c’est trop compliqué à étudier et à expliquer aux « infos ».

Le danger de cette approche est qu’elle fausse notre appréciation du risque : le risque de mourir d’un attentat terroriste est surestimé. Celui de mourir de stress chronique est sous-estimé. Le bonheur d’être riche est surestimé. Celui d’avoir sa vie ruinée par un mauvais choix conjugal est sous-estimé.

L’abus d’infos est donc réellement toxique pour nos cerveaux, et la seule façon de se protéger est d’arrêter complètement d’en consommer.

De toute façon, nous ne pouvons pas rester rationnels face aux images diffusées par les médias. Voir un avion qui s’écrase est si marquant que vous y penserez forcément lors de votre prochain vol, quelle que soit la probabilité réelle que la même chose vous arrive. Même les investisseurs qui placent leur propre argent ne parviennent pas à résister à l’impact émotionnel des « infos ». Ils sur-réagissent toujours, dans un sens ou dans l’autre, aux nouvelles, prenant ainsi des décisions qui leur nuisent à eux-mêmes.

Les infos sont inutiles

« Sur les 10 000 infos que vous avez lues ou entendues ces douze derniers mois, citez-en une qui vous ait permis de prendre une meilleure décision concernant votre vie privée ou professionnelle ? », demande Rolph Dobelli. (2)

Et en effet : consommer de l’info n’a aucune utilité pratique. Notre cerveau a besoin de faire un effort pour assimiler les choses qui ont une utilité. Il n’en fait aucun pour absorber ce qui est « nouveau ».

Nous nous faisons des illusions quand nous pensons qu’accumuler des milliers d’infos dans notre tête nous donne une meilleure compréhension du monde. C’est en fait le contraire qui se passe. Les choses importantes à connaître pour la vie ne sont pas des infos, mais une sagesse qui émerge lentement de nos réflexions profondes. C’est vrai pour la vie personnelle, mais aussi pour la vie professionnelle. Si être au courant des infos était important pour faire carrière, les journalistes seraient au sommet de la pyramide. Ce n’est pas le cas.

La raison en est que les infos ne nous font pas réfléchir : elles ne font que nous aider à conforter nos préjugés. Réfléchir demande de la concentration, ce qui suppose de ne pas être interrompu. Les infos, au contraire, sont spécialement conçues pour nous interrompre.

Si vous êtes constamment interrompu dans votre réflexion, votre sujet reste dans votre mémoire à court terme, et n’a aucune chance d’intégrer votre mémoire à long terme, qui est le réservoir de vos pensées.

Ces ruptures permanentes ne concernent pas seulement France-Info et ses flashs incessants sur tout et surtout n’importe quoi. Même les articles des sites Internet d’information sont aujourd’hui émaillés de liens hypertextes, si bien que lorsque vous les lisez, vous êtes constamment détourné du sujet. Des chercheurs canadiens ont démontré que la seule présence de ces liens dans le texte réduit le niveau de compréhension, car votre cerveau est constamment distrait par le choix qu’il doit faire de ne pas cliquer, ce qui le détourne du sujet de l’article. (3)

Cela explique cette impression, largement partagée aujourd’hui par des personnes de plus en plus jeunes, de perdre leur mémoire et leur capacité de concentration.

Les infos empoisonnent le corps

Les infos actionnent constamment le système limbique du cerveau. Les catastrophes qui font quotidiennement les gros titres libèrent des glucocorticoïdes en cascade (cortisol). Cela perturbe le système immunitaire et réduit la production d’hormone de croissance, qui régénère l’organisme. Les infos peuvent à elles seules plonger une personne menant une vie (réelle) paisible dans une situation de stress chronique. Les taux élevés de glucocorticoïde embarrassent la digestion, réduisent la croissance des cellules de la peau, des cheveux, des os, accroissent la nervosité et la sensibilité aux infections. Vous vous sentez craintif, agressif, votre champ de vision est réduit.

Les infos empoisonnent le corps

Les infos fonctionnent comme la drogue. Nous suivons plus ou moins consciemment d’innombrables affaires, de Cahuzac à la Corée communiste et aux licenciements, nous sommes constamment attirés vers les médias pour connaître « la suite ». Les scientifiques pensaient autrefois que les 100 milliards de neurones du cerveau étaient fixés à l’âge adulte. Nous savons aujourd’hui que ce n’est pas le cas. Les cellules cassent en permanence les anciennes connexions pour en former de nouvelles. Plus nous consommons d’infos, plus nous développons nos circuits neuronaux consacrés aux tâches superficielles, et moins nous sollicitons ceux qui sont utilisés pour la lecture et la réflexion profonde. La plupart des consommateurs d’infos, y compris ceux qui étaient auparavant de gros lecteurs, ont perdu leur capacité à lire de longs articles et des livres. A près quatre ou cinq pages, ils se fatiguent, leur concentration s’évanouit, ils ont envie de bouger… ou ils s’endorment. Ce n’est pas parce qu’ils ont vieilli ni parce qu’ils ont plus de choses importantes à faire. C’est parce que la structure physique de leur cerveau a changé.

Enfin, un effet particulièrement déplorable des infos est que nous sommes noyés par des événements sur lesquels nous n’avons aucune prise. L’écoute quotidienne d’histoires sur les catastrophes variées qui se passent aux quatre coins du monde nous rend passif, et nous plonge dans un état d’esprit négatif, pessimiste, fataliste et peut même nous conduire à perdre toute capacité d’émotion ou de compassion envers notre prochain, et tout enthousiasme pour l’avenir. Votre créativité est la première victime collatérale des infos.

« Je ne connais aucun esprit créatif qui ait été consommateur avide d’infos – qu’il soit écrivain, compositeur, mathématicien, physicien, scientifique, musicien, designer, architecte ou peintre. En revanche, je connais un tas de personne maladivement stériles qui consomment des infos comme une drogue », observe Rolph Dobelli.

Ce qui ne veut pas dire que notre monde n’ait pas besoin de journalistes. Au contraire, ils sont nécessaires pour faire connaître des faits importants qui concernent notre destin commun, que ce soit au niveau local ou mondial. Mais la lecture de longs articles d’investigation et de livres est la seule façon de mieux comprendre le monde qui nous entoure.

Alors que peut on faire ?

Le 11 septembre 2011, avec les attentats du World Trade Center et l’effondrement des tours jumelles, les médias nous ont submergé d’images et  commentaires pendant plusieurs mois de ce même événement.

Avec mon épouse, nous avons décidé de ne plus regarder la télévision. Quel bonheur, nous n’étions plus en crise!

Nous nous sommes sevrés de tous ces bombardements médiatiques de mauvaises nouvelles qui était la tendance générale et qui le sont encore aujourd’hui… Je ne dis pas ça afin que vous vous priviez de regarder les informations, mais par expérience, j’ai constaté un « mieux » de ne plus être soumis aux informations.

C’était facile de ne plus regarder la télévision, puisque on en avait marre de voir toujours la même chose. C’est un peu comme lorsque l’on regarde un mauvais film, une mauvaise émission, ou une mauvaise série télévisée. On n’hésite pas à éteindre le poste. Puis en réfléchissant un peu plus sur le fait de ne plus regarder la télé, on s’est souvenus que ce que l’on voyait dans cette télé, c’était un peu toujours les mêmes choses pessimistes qu’on nous servait aux heures de grande écoute.

Il est vrai que c’est pas très bien de ne plus s’informer 😉 En effet, on ne sait plus qui est le président du pays, qui sont ses ministres, quels sont les acteurs qui sont morts, dans quel pays une nouvelle guerre a éclaté, qui a été mis en examen, quelle est la nouvelle maladie ou le nouvel insecte qui ravage tel ou tel pays en ce moment, quel est le sportif qui fait parler de lui, dans quel pays il y a eu une énorme catastrophe ayant tué des milliers de personnes, quel sont les nouveaux impôts que nous allons devoir payer, quel sont les nouveaux scandales financiers, qui était nue en vacances dans sa maison privée, quelle est la personnalité qui a eu de multiples relations amoureuses etc…

Voulez-vous connaitre quel est cet excellent « Régime bien être » que nous vous proposons ?

Pour alimenter un peu de suspense, nous vous invitons a attendre notre prochain article qui vous le dévoilera 😉

Les dix stratégies de manipulation de masses

N’oubliez pas de nous laisser vos commentaires…

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed.You can leave a response, or trackback from your own site.
2 Réponses
  1. Luiza says:

    A ADOMBRER, tout simplement et TRANSMUTER dans la LUMIERE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *