Ne vivons plus comme des esclaves

Ne vivons plus comme des esclaves« Ne vivons plus comme des esclaves » est un film documentaire franco-grec de Yannis Youlountas, qui donne la parole à des opposants grecs à l’austérité et montre de nombreuses créations qui se veulent « alternatives » et pose la réflexion de ce que nous vivons aujourd’hui, qui est une forme moderne d’esclavagisme, en Grèce et ailleurs.

Comme vous l’avez vu aux informations, la crise à touché de plein fouet le Grèce. « Ne vivons plus comme des esclaves » est un témoignage qui propose des solutions respectueuses des activités des uns et des autres et qui peuvent être mises en place afin qu’elles puissent bénéficier aux plus grand nombre avec un esprit participatif ou collaboratif.

Voici quelques extrait de citations de ce documentaire :

« Nous sommes traités comme des animaux de laboratoire. Des apprentis-sorciers testent sur nous une nouvelle étape du capitalisme avant de l’étendre à tout le continent. Ils testent notre capacité à la multiplication des provocations, à nous rebeller, à nous échapper, à imaginer et créer des alternatives. S’ils parviennent à nous mettre à genoux, ce sera bientôt à vous ! »

Léonidas, étudiant blessé par une bombe assourdissante anti-émeute.

« Envisager une autre économie, d’autres rapports sociaux, mode de production et de vie, passe pour irréaliste, comme si la société de la marchandise, du salariat et de l’argent était indépassable. En réalité, une foules d’indices convergents suggère que ce dépassement est déjà amorcé. »
André Gorz écrivain : La sortie du capitalisme a déjà commencé

Le groupe Suez projette de privatiser l’eau. Sachant que le corps est constitué de 80% d’eau, la population s’insurge afin de ne pas avoir à payer ce bien précieux.

Dans ce reportage, les grecs qui ont été frappé de plein fouet par la crise, montrent l’exemple d’une économie sociale et solidaire qui se développe chez eux. Animé par un idéal de créer une société juste et égalitaire composée d’hommes libres, ce documentaire, très bien fait, montre que des solutions sont possibles.

Face aussi à une montée du fascisme, les grecs se souviennent très bien de ce qui s’est passé en 1945 et mettent tout en place afin de ne pas laisser entrer chez eux le loup qui s’est déguisé en mouton.

« Aujourd’hui, du grain de riz à la parole, tout doit être breveté, plus rien n’est gratuit. La gratuité est désormais le vrai scandale, absolument illégal parce que « la gratuité » tend à provoquer ou à renverser l’ordre établi. »

« Aujourd’hui notre conscience est manipulée au lieu d’être libre. Il y a un moule à travers l’école, puis les études, le travail, les relations qui nous dicte comment on doit être. »

« Que chacun devienne son propre maitre et n’accepte plus le maitre autour de lui. »

 Je vous conseille de télécharger ce documentaire (qui dure 1h30 min) sur votre ordinateur, afin de pouvoir ensuite le regarder tranquillement sans interruption :

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed.You can leave a response, or trackback from your own site.
Une réponse
  1. Brunel says:

    Bonjour
    Merci pour cet article qui redonne espoir.
    La société conduit a l’isolement (cf le nombre de personnes avec des ecouteurs dans les oreilles, les difficultés a trouver, garder un emploi, les informations diffusées via les medias pour que les gens aient peur et deviennent plus dociles… les accusations, reprimandes en public, le non respect qui se developpent et sont valorisés par la hierarchie…)
    cet article est une lueur d’espoir et… il faut du courage pour oser ecrire quelque chose qui ne va pas dans le sens « diffusé par une minorité », qui semble être la majorité (le loup qui a l’apparence du mouton inocent !
    Bravo et merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *