Les alimenteurs

Les alimenteurs et la mal bouffeIls sont partout : à la maison, à la cantine, au restaurant, dans les grandes surfaces … les aliments transformés remplissent nos assiettes ! Obésité, diabète, maladies cardiaques, et de nombreux autres problèmes de santé pourraient être occasionnés pas ce que nous mangeons. Notre palais déguste des saveurs faciles et factices de la gastronomie d’aujourd’hui, car on ne prend plus le temps de manger sainement.

Et depuis cinquante ans, l’industrie agro-alimentaire nous propose une alimentation aussi rapide que nos modes de vies d’aujourd’hui. Les autorités n’exercent qu’un contrôle limité sur cette montagne de victuailles trop grasses, trop sucrées, trop salées.

Peu importe que notre santé fasse les frais de ses petits plats, il semble qu’il n’y ait pas de limite à ce que nous propose l’industrie agroalimentaire.

Même si l’interdiction des distributeurs de cochonneries dans les écoles depuis 2005 est un net progrès et que la taxe des soda fait reculer cette épidémie d’obésité, rien n’arrête l’ingéniosité de l’industrie agro-alimentaire, lorsqu’il s’agit de nous faire avaler ce qu’elle veut.

Des stratégies de marketing habiles :

Qui est le plus sensible aux publicités d’aujourd’hui ? Les enfants ! et les industriels l’ont bien compris. Leurs stratégies consistant à pousser nos progénitures à désirer le nouveau paquet de céréales et ses jeux cadeaux a très bien fonctionné ces dernières décennies. Pourquoi cela devrait-il  s’arrêter ?

La pub TV mène à la mal bouffe

Une volonté sans les effets escomptés

Vous vous souvenez de ce slogan lancé il y a quelques années et encore d’actualité aujourd’hui ?

« Pour votre santé…
•    … mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. »
•    … pratiquez une activité physique régulière. »
•    … évitez de manger trop gras, trop salé, trop sucré. »
•    … évitez de grignoter entre les repas. »

Même, si :

– en 2003, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), avait souligné la nécessité de s’attaquer au marketing quand elle a élaboré sa stratégie de lutte contre l’obésité,

– en 2004, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation (Afssa) avait également souhaité qu’il y ait une interdiction des publicités alimentaires pour les enfants,

aujourd’hui les investissements publicitaires de Ferrero ou Coca-Cola, ont augmenté, selon l’association de consommateurs UFC-Que choisir (+20% entre 2006 et 2010).  Alors que s’est-il passé ?

Combien de chaînes de télévision ont fait preuve de civisme ayant ainsi accepté de remplir pleinement leur rôle éducatif, pédagogique et social dans la lutte contre l’obésité  en limitant la diffusion de ces spots publicitaires ? Eh bien jugez par vous même. Que voyez vous dans les publicités ?

Ils le savent, mais ne les limitent pas plus

Un grand nombres de scientifiques reconnaissent l’efficacité d’une bonne éducation alimentaire sur la santé. Mais pourquoi, sommes-nous constamment matraqués de spots publicitaires sur les produits alimentaires à consommer ? Et pourquoi, n’y a t-il pas autant de campagne publicitaire du gouvernement nous mettant en garde contre une grande partie de ces aliments ? Je vous invite aussi à visionner cet excellent autre documentaire : « On est ce qu’on mange »

Aujourd’hui, qu’en est-il de la volonté des personnes qui nous gouvernent de réduire le nombre de ces aliments dans nos assiettes ?

La mal bouffe, ne pas en parlern-dire

Comme il a été dit plus haut, dans notre mode de vie, nous n’avons plus le temps. Alors on achète tout prêt, préparé etc.. Pourquoi les mamans d’aujourd’hui qui travaillent se mettraient à cuisiner alors que l’industrie agro-alimentaire propose de nombreuses solutions toute prêtes aux supermarché ? Regardez tous les petits pots pour bébé en rayon ainsi que tous les paquets de céréales, de chocolat, de biscuit, de purées etc…

Un business à long terme

Dans le documentaire vous entendrez ces propos :

« Le but de ces entreprises n’est pas d’empoisonner leurs clients, c’est aussi d’avoir des clients qui vivent le plus longtemps en meilleure santé possible pour acheter plus longtemps leurs produits. »

Mais ce n’est pas de chance, car selon des études récentes, l’espérance de vie baisse pour la première fois depuis 25 ans aux Etats-Unis. Ceci probablement causé en partie par une augmentation importante de l’obésité.

Comment nous sommes nourris par la recherche du profit de l’industrie agro-alimentaire et de la restauration rapide …C’est la réflexion que nous propose ce documentaire de Stéphane Horel, Brigitte Rossigneux.

Le titre peut aussi se résumer comme ceci : Les « Alliés – Menteurs »

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed.You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *