Les 5 accords Toltèques

Les 5 accords ToltèquesPrésentation de l’éditeur

Dans son best-seller mondial, Les Quatre Accords Toltèques, Don Miguel Ruiz révélait comment le processus éducatif, notre « domestication », nous fait oublier la sagesse inhérente avec laquelle nous venons au monde. Tout au long de notre vie, nous concluons en effet des accords qui vont à l’encontre de ce que nous sommes et nous nous créons ainsi des souffrances inutiles. Les Quatre Accords Toltèques servent à briser ces accords qui nous limitent, pour les remplacer par d’autres qui nous procurent la liberté, le bonheur et l’amour. Aujourd’hui, aidé de son fils Don José Ruiz, Don Miguel jette une nouvelle lumière sur Les Quatre Accords Toltèques, auxquels ils en ajoutent ensemble un cinquième très puissant, afin que nous puissions faire un véritable paradis personnel de notre vie. Le Cinquième Accord Toltèque nous donne accès à un niveau de conscience de la puissance du Soi encore plus puissant qu’avant, nous restituant du même coup l’authenticité avec laquelle nous sommes venus au monde. Dans cette suite très attendue au livre qui a déjà changé la vie de millions de personnes de par le monde, les Ruiz nous remettent en mémoire le plus grand cadeau que nous puissions nous faire : la liberté d’être qui nous sommes vraiment. En nous donnant les outils pour y parvenir

1er accord :


Que votre parole soit impeccable => le principe de l’utilisation consciente de notre pouvoir créateur.

Parlez avec intégrité, dites ce que vous pensez avec simplicité en ayant conscience que vous êtes unique.
Bannissez les phrases dévalorisantes pour vous ou pour les autres.
 N’utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire d’autrui.
 Utilisez la puissance de la parole au service de la vérité et de l’amour.

Pourquoi ? Parce que étant créé à l’image de la source, de l’énergie, ou tout autre nom que vous avez choisi, notre parole est créatrice, plus que notre pensée et moins que nos actions.

Il faut désapprendre la manière actuelle de communiquer.
– Chaque mot doit être vraiment réfléchi
– Il ne doit porter atteinte à personne (sinon il nous porte atteinte en retour)
– Quand on demande quelque chose à l’univers on remercie directement pour la chose comme si elle était créée : il s’agit d’un acte de foi.
– On met toute son intention dans la parole (comme les arts martiaux lorsque tu frappes : l’important n’est pas dans le muscle mais dans l’intention)

Ensuite on s’en détourne et on n’y pense plus et on n’attend rien.

Aujourd’hui : on adore dénigrer les autres et se réjouir de leurs problèmes. C’est le principe de « caméra café » : très représentatif de la société.
Ce faisant nous nous créons des problèmes à tout va, sans nous en apercevoir et ensuite on croit que c’est un coup du sort !
A bannir absolument quitte à devoir réapprendre à communiquer.

On adore faire de l’ironie mais attention car les choses sont appliquées dans leur sens littéral.
(bannir l’ironie ou les sous-entendus : il faut appeler un chat un chat)

On adore avoir peur en regardant le journal de 20 heures qui aborde trop de faux problèmes : après on peut en parler toute la journée en se faisant peur les uns les autres « tu te rends compte où va le monde ? que va t’on faire ? etc.. »
Ce faisant, on amplifie tous ces problèmes en leur donnant toute notre foi et notre pouvoir.

2ème accord :


Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle => le secret de l’invulnérabilité.

Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leur croyances et donc de leur rêve.
 Ils projettent sur l’extérieur afin de pouvoir observer leur création.
 Ne donnez pas puissance aux choix des autres en votre égard.
 Acceptez qu’il aient des idées différentes.
 Celui qui est immunisé contre cela, n’est plus victime de souffrances inutiles.

Pourquoi ?
Parce que nous voyons tout par le filtre de notre mental : le monde illusoire dans lequel nous évoluons est très personnel.
Nous projetons une forme sur les autres et sur nous mêmes (nous ne sommes qu’une énergie au final). C’est bien cela l’utilité de l’Ego et du mental : percevoir une énergie sous une forme.

Mais la forme que chacun perçoit de lui même et des autres, c’est lui même qui la projette en fonction de ce qu’il a besoin d’apprendre de l’autre. Ça n’est pas la nature de l’autre.

Quelqu’un qui t’insulte ou te juge ne parle qu’à une image de son monde qu’il a créée. L’utilité de cette image est de se projeter dedans. il se parle donc à lui même.

Si tu le prends pour toi alors tu t’affectes directement. On te dit que tu es bête.
Tu réponds : ben oui je suis bête ; et hop tu utilises le premier pouvoir contre toi parce que tu as cru un mensonge.

Maintenant le secret occulte :
Si tu ne prends rien personnellement rien ne peut rester sur toi, ni énergie négative ni entité ni maléfice ni rien du tout, parce que tu sais que tu n’es jamais visé et affecté par rien sauf par toi même.

Aujourd’hui dans la société, on nous apprend la culpabilité : on nous dit qu’il faut prendre tous les malheurs du monde personnellement et en désespérer et se fustiger.
Nous utilisons gaiement le pouvoir de la voix pour nous détruire et après on se demande pourquoi ça ne va pas sur la planète.

3ème accord :

Ne faites pas de suppositions => la voyance

N’imaginez pas à la place des autres. Ne pensez pas à leur place en projetant vos idées sur les leurs.
 Posez des questions pour éclaircir des situations et acceptez qu’ils expriment leurs vrais désirs.
 Bien souvent, une explication est bénéfique et change les rapports.
 Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

L’idée est la suivante :

– Nous sommes tous des voyants très performants et des médiums.

– Nous bridons cette capacité à cause de l’utilisation de notre mental au lieu de lâcher prise.

En arrêtant de faire des suppositions nous arrêtons de cogiter au quotidien, et ce faisant nous pouvons accéder à nos capacités naturelles de voyance dans l’action.

« Plus nous différons la réponse à la situation d’expérience présente, moins la réponse sera juste, car le mental entrant en scène va compliquer les choses.
Inversement, si nous sommes intensément présents, ce n’est plus l’intellectualité émotionnelle du mental qui va parler.
La réponse à ce qui est émanera, proviendra d’une source bien plus profonde et sera nettement plus inspirée »

4ème accord : 


Faites toujours de votre mieux  => l’INTENTION

Dans chaque choix posez-vous la question : puis-je faire encore mieux ? 
Le mieux est lié aux connaissances et possibilités du moment présent.
 Votre « mieux » change d’instant en instant, quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets.
 (NdJoéliah : Pour faire mieux, reliez-vous à votre Être  dans un moment de paix et osez demander de l’aide de l’invisible)

Il semble qu’il y ait plusieurs significations :
a) aucune culpabilité dans ce que nous faisons du moment que nous avons fait de notre mieux
b) nous faisons toujours au mieux suivant nos capacités quoi qu’il arrive.. inutile de se prendre la tête

Choisissez donc votre signification.

Dans la société, on a tendance à ne faire les choses qu’à moitié pour pouvoir en cas d’échec ‘s’excuser’
(oui mais là tu comprends, j’avais le soleil dans les yeux, j’étais pas en forme ce matin..  etc..)

A mon avis, quoi qu’il arrive du moment qu’on met sa bonne volonté il n’y a pas de culpabilité..

Si on veut faire quelque chose on y met toute son intention , et à partir de là le résultat est ce qu’il est : il n’y a rien à critiquer.

Tout est dans L’INTENTION et après on s’en détourne et on laisse faire..

5ème accord :

Soyez sceptique, mais apprenez à écouter !
* Qui écoutez-vous ? A qui donnez-vous votre pouvoir ? Remettez-vous en cause vos connaissances ? Sur quelle vérité sont fondées les croyances que vous avez ou que les autres ont ? Si vous étiez né(e) ailleurs ou dans une autre époque, auriez-vous les mêmes ? 
Sont-elles réelles ou illusions ? Une vérité est valable pour tous.
 Pourquoi d’autres pensent-ils ou font-ils l’opposé de vous et pensent aussi être dans la vérité ? Qui est dans l’erreur ? Vous, l’autre ou les deux ?

Ne vous croyez pas vous-même, ni personne d’autre.
Écoutez-vous et osez penser l’inverse… et si c’était possible… aussi ?
 Utilisez la force du doute pour remettre en question tout ce que vous entendez : est-ce que c’est « vraiment » la vérité ? Écoutez l’intention qui sous-tend les mots et comprenez le véritable message.
 Vivez-vous dans le jeu des victimes ou coupables ? En guerrier à l’affut de ce qu’il faut combattre ou en Sage neutre comprenant votre pouvoir ?
 Sortez du rêve des autres et vivez vos choix du mieux possible.

La couverture du livre :

Les 5 accords Toltèques

Les 5 accords Toltèques

Pour pouvez commander ce livre sur le lien ci-dessous :

Autre vidéo :

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed.You can leave a response, or trackback from your own site.
Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *