Le lâcher-prise

Le lâcher-priseBien pratiqué, le lâcher prise est la synthèse parfaite entre contemplation et action, entre Pouvoir et Sagesse. C’est la clé pour propulser votre développement spirituel à des niveaux insoupçonnés, le secret pour vous libérer de vos souffrances intérieures.

La méditation est très proche de ce concept et elle vous donne des outils précieux pour vous permettre d’approcher cette notion de lâcher prise.

Avec le lâcher-prise, vous voulez simplement évacuer vos souffrances profondes, vous voulez vous sentir en vie ? c’est ce lâcher prise qui va vous libérer !

Conseils pour expérimenter lâcher prise :

Faites le vide dans votre esprit, et débarrassez vous de vos émotions. Vous allez dire “ je pardonne à mes intentions ” et vous allez commencer à réfléchir à ce que sont vos intentions parce que vous les avez intériorisées. Ça peut-être des actes de cruauté infligés à d’autres, ou à vous-même, votre obsession avec l’argent ou le profit, ça peut-être un sentiment que vous n’éprouvez pas fait suffisamment pour les autres alors que vous « auriez dû ».

Le lâcher-prise, dans son sens fondamental, émane en grande partie du 6e sens et même si votre sixième sens n’est pas encore totalement développé, il s’agit ici de faciliter votre compréhension, votre d’analyse pour vous permettre de « toucher » au lâcher prise.

L’idée est que pendant que vous apprenez à développer vos autres facultés sensorielles, vous pouvez déjà commencer à vous « nettoyer » de certaines choses stockées en vous inutilement.

Pensez à lâcher prise en vous concentrant sur le centre énergétique situé au niveau du coeur. Observez comment il amplifie tout ce processus de lâcher prise. Intégrez-le à votre démarche.

Le lâcher prise est d’une très grande simplicité.

Si vous êtes malheureux dans la vie et que vous gardez les yeux fixés sur ces situations que vous vivez, souvenez-vous que vous avez crée cette situation dans votre passé. Comme il est mentionné dans les articles sur la Loi d’Attraction : votre façon de penser, les vibrations que vous émettez sont basées sur la manière dont votre cerveau interprète la façon dont vous vivez vos expériences ou comment la société vous dit de les vivre : si on prend ce point de vue, vous avez créé ces vibrations à l’intérieur de vous. Et, de la même façon, vous avez le pouvoir de vous en débarrasser. Vous avez le choix. Vous pouvez choisir de faire l’effort de vous en libérer ou bien vous acceptez les circonstances et les conditions qui prévalent dans votre vie.

En ce qui concerne vos émotions et vos maladies :

Une chose que vous devez également comprendre : c’est que vos expériences ne sont pas qui vous êtes réellement… Par contre, vous les avez acceptées comme étant qui vous êtes, comme un partie de vous. L’image que vous avez de vous-même, ce que vous pensez être, a été affectée par ces expériences.

Or, vous pouvez relâcher tout cela, vous en avez le pouvoir, vous pouvez voir ces expériences et vous-même d’un point de vue plus élevé. De la même façon, vous pourrez guérir toutes ces souffrances dont vous êtes victime. Il vous suffit de les laisser aller !

Comme vous le savez, ces vibrations négatives solidement ancrées en vous sont souvent causes de maladies, de problèmes psychologiques, de fatigue, de dépression, de problèmes sociologiques, de soucis financiers. Je n’aime pas trop empiler tout ça, mais réfléchissez un moment. Ça concerne votre façon d’aborder les gens sur un plan psychologique et leurs réactions ; les émotions que vous intériorisez et qui affectent votre système immunitaire représentent en fait tout ce qui concerne cette enveloppe corporelle dans laquelle vous voyagez dans cette vie.

Ce que représente le lâcher-prise, c’est une méthode, simple mais d’une puissance incroyable pour relâcher toutes ces émotions négatives ; Cela va plus loin que simplement les laisser s’en aller, parce qu’en vous pardonnant vous les transformez en vibrations supérieures. Tout ce qui vous arrive a un profond impact sur votre psyché car vous avez personnalisé toutes ces sensations ; quand vous regardez les actualités télévisées, malgré toute la dramaturgie, vous ne l’intériorisez pas nécessairement de la même façon mais on peut toujours en tirer des leçons. Diverses circonstances nous apportent de la sagesse et du savoir, mais nous ne les avons pas intériorisés au plus profond de nos fibres. Ce que je veux dire c’est que vous devez prendre la totalité des expériences que vous avez faites dans votre vie et les intérioriser pour qu’elles fassent partie intégrante de vous.

Des nouvelles pensées créent de nouvelles vibrations, tonalité, énergies et fréquences.

Ce qui vous alourdit, ce sont toutes les questions qui viennent de votre psyché. Votre cerveau interfère avec votre esprit et cette énergie pour essayer d’établir un programme. Ça nourrit « le bavard » qui est semblable à du lest qui vous plombe. Donc il faut essayer de l’évacuer petit à petit et c’est tout le but de cette démarche.

Si vous pratiquez le lâcher prise et que vous réussissez à abandonner certaines choses, alors vous vous délestez de détritus sur le chemin ascensionnel menant à un point de vue magnifique.

Soyez régulier :

Dans tout ce que vous apprenez, la régularité est cruciale, n’oubliez jamais cela. Soyez régulier, soyez régulier, soyez régulier dans votre progression et vous réussirez c’est le secret.

Observez dans votre vie : vous êtes devenu compétent dans tout ce que vous faites par la puissance de la régularité au fur et à mesure.

Vivez un exemple de ressenti d’acceptation :

Asseyez vous sur une chaise ou par terre, mettez vos pieds à plat sur le sol vos mains posées sur les genoux en position de méditation ; faites-le vide à l’intérieur, prenez une bonne inspiration et expirez, détendez-vous.

  • À présent prenez une profonde inspiration et pensez “ je me pardonne ” puis expirez.
  • A nouveau, inspirez : “ je me pardonne ”, expirez.
  • Et maintenant, ouvrez votre cœur en grand face à l’univers, en toute liberté, en toute conscience et en toute ouverture ; avec confiance, abandonnez vous.
  • Inspirez, “ je m’abandonne ”, expirez.
  • Maintenant prenez une longue inspiration par la bouche, ouvrez les yeux et demandez-vous comment vous vous sentez.

Si vous vous sentez bien, imaginez ce que le lâcher prise vous fera ressentir de profond.

Une vérité : il est  plus facile pour une femme que pour un homme d’accepter car les femmes sont plus proches de leurs émotions.

De la même façon que vous avez choisi de porter votre souffrance, vous pouvez choisir de vous en libérer. Vous avez le choix. Mais vous ne pourrez vous en libérer que quand vous en aurez tiré les leçons. Car vous pouvez vous mentir à vous même et faire semblant, mais vous ne pouvez pas mentir à l’univers, c’est impossible, c’est une fréquence.

Réfléchissez à ce que vous venez de lire ; Si vous choisissez de conserver ces souvenirs, ces sentiments à l’intérieur de vous, cette culpabilité, cela vous rendra malade, cela vous fera souffrir, et sera la cause des tensions différentes que vous vivrez. Cela à un impact sur votre système immunitaire si bien que vous serez plus vulnérable à la maladie. Alors apprenez à lâcher prise !

Vous n’avez besoin de personne pour vous ôter cette culpabilité et pour vous pardonner. Il vous faut simplement reconnaître, pour votre survie, ce que vous avez fait de bien ou de mal. Et une fois que c’est fait, pardonnez-vous !

Vous vous libérerez et remplirez votre âme d’une lumière étincelante et absolue. Ne demandez la permission à personne pour vous pardonner parce que la vie c’est l’évolution et que souvent pour progresser, nous vivons des expériences difficiles. Il nous faut simplement l’accepter.

Lâchez prise pour progressez :  Tout ce tissu de cruautés psychologiques que vous pensez avoir causé, vos erreurs, vous n’avez pas à vous en charger, apprenez ce que vous devez apprendre, tirez en les leçons et  avancez.

Tout le monde a le droit de commettre des erreurs dans la vie, ça fait partie du processus d’apprentissage. Et vous avez également le droit de vous pardonner d’en avoir commis. Mais vous recevrez le pardon pour vous-même seulement si vous reconnaissez vos erreurs. Sinon, ça ne fonctionnera pas.

L’univers possède son propre mécanisme de contrôle, qui est lié à la simple mécanique des fréquences. Vous êtes obligé de reconnaître vos erreurs avant de pouvoir progresser. Il est possible qu’ une personne puisse vous maintenir dans une situation gênante en utilisant la culpabilité pour vous empêcher de progresser. Vous devez en être conscient et vous pardonner, lâcher prise pour faire cesser son emprise sur vous. Et si cette personne craint que vous ne recommenciez elle doit accepter le fait que vous avez le droit de vivre votre vie.

La transformation :

Toute ces expériences à l’intérieur de vous, vous ont permis de devenir ce que vous êtes aujourd’hui. Et le jour où vous déciderez de ce que vous voulez vivre, où vous accepterez de devenir meilleur,  le vilain petit canard se transformera en cygne.

Aujourd’hui, les gens sont tellement occupés dans la vie avec leurs problèmes, leurs questions, ils en oublient qui ils sont et ils en oublient de chercher l’accomplissement de soi. Et au final, ils se demandent “ est-ce que je suis une bonne personne, est-ce que j’ai quelqu’un chose de particulier ? ”. En réalité, la réponse est sous leurs yeux, mais ils ne prennent pas le temps de la voir.

Quand une personne lâche prise, vous la regarderez bien en face et vous verrez dans ses yeux au fond de son âme que cette personne a totalement accepté ce qu’elle a fait et qu’elle mérite donc d’être pardonnée. Vous voyez qu’elle a compris et qu’elle est passée à autre chose ; c’est ce qui importe. Et c’est difficile car l’ego, la haine, la colère veulent s’accrocher mais vous devez lâcher prise autrement vous serez prisonnier. La cellule est fermée de l’intérieur et vous pensez que vous ne pas pouvez pas l’ouvrir mais la clé est juste devant vous et la serrure aussi : vous avez le choix !

Erreur :

Vous avez ce qui semble être davantage de compassion, plus de compréhension et ça vient du fait que vous commencez à réaliser que vous avez vous-même commis des erreurs dans la vie et vous l’avez accepté. Vous comprenez alors que vous devez faire de même pour et avec les autres. Ce n’est pas tant que ces personnes ont tiré les leçons de leurs erreurs, mais plutôt que vous savez avec certitude qu’elles vont bientôt y parvenir, et grâce à cette intuition sur l’avenir, vous leur pardonnez plus facilement leurs erreurs maintenant. Vous voyez ce que je veux dire ?

Même les vieux sages :

Vous ne pouvez pas remplacer la sagesse. C’est la raison pour laquelle les Présidents devraient être vieux ; c’est pourquoi les chefs indiens sont les gens les plus âgés de la tribu. Ils ont la sagesse, ils ont parcouru du chemin et ils ont appris quand réagir et quand ne pas  « trop » réagir. Ils perçoivent toutes les subtilités de la vie ; ils peuvent très bien avoir leurs propres soucis, il y a peut-être des choses qu’ils doivent dépasser mais ils en sont conscients, peut-être plus que les autres. Ils vont réfléchir et dire : oui, je dois travailler là-dessus d’une manière plus spirituelle ou plus matérielle là où d’autres refusent de voir ça.

Différentes manières de faire :

Il y a autant de façon de faire qu’il y a d’étoiles dans le ciel ; tout le monde est différent.

LA CONNAISSANCE :

Il faut que vous vous ouvriez à une base de connaissances plus large pour élever votre conscience. Vous devez avoir les outils nécessaires pour acquérir des expériences qui remplaceront la lecture de milliers de livres. Ça élargira la gamme d’informations disponibles. Ce qui à son tour vous permettra d’accéder à des niveaux de lâcher prise supérieurs. C’est un processus qui s’auto-alimente.

Tout le monde souffre, même les Maîtres :

Vous pouvez trouver un état de paix intermédiaire ; et si vous voulez aider les autres, vous allez vivre des expériences désagréables, comme tout le monde.

L’égo :

L’ego peut se présenter sous plusieurs formes ; il est souvent associé à la fierté, à l’arrogance, à une trop grande confiance en soi. L’ego peut être un écho très subtil avec des effets très profonds. L’ego irait dans l’abandon en se disant qu’il n’a aucun problème à lâcher prise.

Acceptez que le défi est peut-être difficile et que vous ne serez peut-être pas capable d’y arriver ; acceptez tout ! Acceptez d’être dépassé par ce qui se présente à vous. Et quand ça sera si lourd que vous devrez lâcher prise, vous serez un corps éthéré et un poids de 500 tonnes ne fera que vous traverser. Vous referez surface au sommet de la pile.

L’ego ne peut pas être partie prenante, la seule façon de vous en débarrasser est de l’abandonner aussi. Peut-être que vous devriez commencer par cela au début de vos séances.

Faites-le maintenant :

  • Asseyez-vous dans une position de méditation .
  • Mettez vos mains sur les genoux, vos pouces ensemble.
  • Prenez une profonde inspiration : j’abandonne mon ego (expiration).
  • Inspirez : j’abandonne mon ego (expiration).
  • Encore une fois, inspirez : j’abandonne mon ego (expiration).

Après avoir fait cela, comment vous sentez-vous ? Quelque chose s’est ouvert. Plus vous y mettrez de la conviction, plus vous vous relâcherez, plus votre démarche sera sincère, plus vous abandonnerez l’ego.

Vous êtes le commandant en chef de votre conscience ; simplement vous avez choisi de ne pas exercer ce pouvoir. C’est l’ego qui vous dit “ tu es arrogant si tu penses que tu peux le faire ” et vous êtes perdant si vous acceptez cette pensée. Vous avez compris ce que je viens de dire ? Pensez-y.

Donc la première chose que vous dites quand vous commencez la séance, c’est « j’abandonne mon ego. “ Et qu’est-ce qui te fait croire que je suis parti !” : votre ego vous dit que vous ne pouvez pas vous débarrasser de lui. Ça ne fait rien ! Vous allez simplement continuer avec votre lâcher-prise. Rasez tout, faites sortir l’ego, inspirez, “ on passe à quoi maintenant, aux relations abusives pfuit…!!,  je lâche prise, dehors ! ”.

Ça peut paraître simple mais vous allez descendre de plus en plus profond ; c’est comme si vos problèmes s’étaient s’étaient ancrés au plus profond de vous. Et quand vous vous attaquez au sommet c’est comme quand vous désherbez : vous arrachez la mauvaise herbe et vous pensez que vous vous en êtes débarrassé et vous êtes soulagé ; mais vous avez encore du travail. Vous saurez quand vous aurez réussi. Et alors des émotions encore plus profondément enfouies feront surface, vous me suivez ? Donc ça prend plusieurs formes.

Le processus est en route, ne le hâtez pas. Laissez faire, continuez vos activités quotidiennes. Vous pouvez appliquer cette méthode à tout ce que vous voulez. Laissez venir le ressenti, faites votre rituel, décidez de relâcher, inspirez et relâchez. Intériorisez, ressentez l’émotion, et relâchez et puis ressentez tout ce qui ce passe après : le soulagement, la douleur, les larmes, etc. Si rien ne vient, attendez. Si vous ne ressentez rien en fin de journée ou en fin de semaine, recommencez. Ça sortira le moment venu. C’est comme un enfant qui perce une dent ; ça démange et ça prend son temps, mais la dent sort au final. N’expulsez pas avant terme : ça viendra.

Faire de la marche pour lâcher prise :

De même, vous pouvez prendre soin de votre corps physique en faisant de l’exercice, en marchant 2 kms par jour par exemple. Je pense que la marche représente l’une des meilleures thérapies dont on dispose. Et je vous donne un petit truc : si vous marchez 1.5 km par jour tous les jours, qu’il pleuve, neige, vente… si vous avez pas mal de questions qui vous encombrent l’esprit, faites cela pendant une semaine et, la semaine suivante, vous allez vous apercevoir que toutes ces questions commencent à se résoudre. Vous allez commencer à dire “ bla, bla, bla… ” et c’est comme si les réponses éclataient dans votre tête.

Le fluide après le lâcher prise :

Quand vous ne lâchez pas prise, vous êtes raide, rigide.

Vous ne vous en rendez pas compte mais quand vous pensez à votre corps en ce moment, à votre esprit et à tout le reste, c’est très structuré, très épais. Quand vous lâchez prise, vous êtes un roseau dans le vent.

Quand le vent souffle, si vous êtes une vieille branche desséchée vous allez craquer, car vous ne pourrez pas résister à ce souffle, mais si vous avez la souplesse pour bouger à droite, à gauche, vous ne sentirez rien. Si vous regardez les arbres et les feuilles, c’est comme une danse, une sorte de synchronisme entre les deux. Ça harmonise et ça donne envie de méditer, c’est très relaxant.

Ces premières informations sur le lâcher prise, sont extraites du livre « la méthode Sedona » de Hal DWOSKIN

Si vous voulez en savoir plus, cliquez ici.

Bonne lecture et bon Lâcher prise!!

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed.You can leave a response, or trackback from your own site.
2 Réponses
  1. sylvie says:

    merci Fabrice pour cet excellent article ,cela permet de comprendre le processus et ainsi passer à la pratique,merci aussi pour le lien (méthode Sedona)

  2. sonja says:

    C’est vraiment top ces exercices.
    Merci pour ce beau partage.
    Amicales pensées
    Sonja

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *