Pouvoir de l’esprit ou guérison miraculeuse ?

Que devons-nous penser de la guérison dite « miraculeuse » ? Il est probable que la plupart relève de la légende ou du symbolisme. Peu importe, la vraie question est de savoir si l’esprit peut déclencher des processus d’auto-guérison.

Toute guérison s’inscrit dans le temps, mais le déclic psychologique qui permet de passer du cercle vicieux pathologique à l’auto guérison est instantané. Chacun a pu constater, au moins une fois dans sa vie, que la maladie s’en était allée aussi mystérieusement qu’elle était venue. Mais l’important est de maîtriser le phénomène.

Milton Erickson, le grand psychiatre Américain, fut celui qui s’approcha le plus d’une telle maîtrise du déclenchement de l’auto guérison. Il savait trouver la faille dans la stratégie psychopathologique des malades. Un jour, alors qu’il visitait un hôpital psychiatrique, on lui présenta un cas particulièrement difficile : un malade se prenant pour Jésus Christ et avec lequel aucun psychiatre de l’établissement n’avait réussi à établir la moindre communication depuis plus de vingt ans.

Erickson s’approcha de lui, et lui demanda : « Vous êtes bien charpentier ? ». Jésus lui répondit oui. Erickson poursuivit : « Ça tombe bien, il y a un travail de charpente à faire pour la bibliothèque de l’hôpital ». C’est ainsi que, pour la première fois depuis vingt ans, ce malade communiqua, entreprit un travail et, au bout de deux mois, sortit définitivement guéri. Or, le déclic de la guérison n’avait nécessité que trois secondes.

Très bien, penserez-vous, mais pour obtenir une guérison physique il faut sans doute plus qu’un jeu de mot ! Certainement, mais l’esprit dispose d’autres moyens. Tulku Thondup Rimpoché rapporte qu’un de ses amis eut un cancer. Les médecins ne lui laissaient que cinq mois à vivre. Il s’est donc mis à pratiquer la méditation de manière intensive, et cinq mois plus tard il n’y avait plus trace de cellules cancéreuses. Après cinq ans sans problèmes, cet homme subit une récidive. Une fois de plus il utilisa la méditation et obtint une deuxième guérison.

Pour en savoir plus sur la zen attitude, cliquez ici.

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed.You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *