Ne confondez jamais développement personnel et spiritualité

Parmi les méthodes de développement personnel, certaines dérives, généralement de type New-Age, conduisent à des confusions qu’il est utile de repérer.

 Il suffirait d’ailleurs que le consommateur de développement personnel clarifie ses motivations avant de s’engager.

S’il veut pratiquer une de ces méthodes en complément d’une psychothérapie, il lui faudra se montrer particulièrement prudent et préférer des praticiens issus de la thérapie plutôt que des animateurs de stages.

Si, au contraire, il s’engage dans le développement personnel par simple curiosité, il pourra tester différentes méthodes et différents « styles ». Parmi eux, certains sont très rigoureux, voire scientifiques, d’autres beaucoup plus spiritualisants, et certains assez farfelus.

 Reste le cas du stage de développement personnel en entreprise où le praticien est généralement imposé …

 En fait, c’est au cas où le consommateur potentiel serait attiré par la spiritualité, qu’une mise au point s’impose vraiment : le développement personnel n’est pas une technique spirituelle. Or là, les abus sont fréquents, d’autant que des sectes se cachent parfois derrière certains animateurs de stages.

 Rappelons donc tout simplement que les techniques spirituelles visent à la dissolution de l’ego… ce qui est le contraire de ce que nous propose le développement personnel qui, comme son nom l’indique, travaille sur l’ego.

Pour aller plus loin, cliquez ici.

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed.You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *