Archives de la catégorie » Belles histoires «

Il n’y a pas de prix pour l’amour

il n'y a pas de prix pour l'amourUn agriculteur avait des chiots qu’il avait besoin de vendre.
Il a peint un panneau annonçant les 4 chiots et le cloua à un poteau sur le côté de sa cour. Comme il plantait le dernier clou dans le poteau, il se sentit un tirage sur sa salopette … Il tomba dans les yeux d’un petit garçon.
« Monsieur ,  » dit-il,  » je veux acheter un de vos chiots.  »
« Eh bien,  » dit le fermier, en frottant la sueur à l’arrière de son cou : « Ces chiots viennent des parents très racés et coûtent beaucoup d’argent ».

Lire la suite…

Vieillir en beauté

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son cœur

 

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son cœur…

Sans remords, sans regret, sans regarder l’heure …
Aller de l’avant, arrêter d’avoir peur…

Car, à chaque âge, se rattache un bonheur …

 

Lire la suite…

2 visions différentes

2 visions différentesLa communication se résume par cette phrase de Bernard Werber

« Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre. »

La communication est un domaine très difficile parce que nous sommes remplis de préjugés, parce que nous exprimons nos propres jugements, nous parlons de notre vision des choses, parce qu’on comprend de travers, parce qu’on a des difficultés à exprimer ce que l’on pense ou ressent et surtout parce qu’on a d’énormes difficultés à écouter.

Il nous reste un énorme travail à faire pour aller vers l’autre.

Lire la suite…

Des clous et un sale caractère

Le pouvoir des motsIl était une fois un garçon avec un sale caractère.

Son père lui donna un sachet de clous et lui dit d’en planter un dans la barrière du jardin chaque fois qu’il perdrait patience et se disputerait avec quelqu’un.

Le premier jour il en planta 37 dans la barrière.

Les semaines suivantes, il apprit à se contrôler, et le nombre de clous plantés dans la barrière diminua jour après jour : il avait découvert que c’était plus facile de se contrôler que de planter des clous.

Finalement arriva un jour où le garçon ne planta aucun clou dans la barrière.

Lire la suite…

Un bout de papier

Un bout de papierUn jour, une enseignante demanda à ses étudiants d’écrire les noms des autres étudiants dans la classe sur deux feuilles de papier et de laisser un espace entre chaque nom.

Puis, elle leur dit de penser à la chose la plus agréable qu’ils pourraient dire de chacun de leurs camarades et de le noter.

Les élèves prirent le reste du cours pour finir leur tâche et chaque étudiant quitta la salle en remettant leur feuille à l’enseignante.

Ce samedi-là, l’enseignante nota le nom de chaque étudiant sur une feuille individuelle pour chacun et inscrivit ce que tout le monde avait écrit sur chacun.

Lire la suite…

Histoire vrai : Attitude Positive

L'histoire de Zach SobiechVoici une vidéo inspirante et une histoire vraie

Zach Sobiech est un adolescent de 17 ans qui est mort, et ce qu’il nous laisse derrière lui est incroyable. C’est au travers de cette vidéo très inspirante et émouvante qu’il partage sa vision de la vie…

Lire la suite…

Ces valeurs qui viennent de l’étranger

Les valeurs qui viennent de l'étranger Histoire à Méditer à méditer ….

Quelques années avant ma naissance, mon père connut un étranger récemment arrivé dans notre village.

Depuis le début, mon père fut subjugué par ce personnage, si bien que nous en arrivâmes à l’inviter à demeurer chez nous.

L’étranger accepta et depuis lors, il fit partie de la famille.

Moi je grandissais, je n’ai jamais demandé d’où il venait, tout me paraissait évident.

Mes parents étaient enseignants : ma maman m’apprit ce qu’était le bien et ce qu’était le mal et mon père m’apprit l’obéissance.

Mais l’étranger c’était un conteur, un enjôleur.

Lire la suite…

Une étudiante de 87 ans appelée Rose !

Une étudiante de 87 ans appelée Rose !Le premier jour de la rentrée , notre professeur s’est présenté et nous a proposé de faire la connaissance d’une personne qu’on ne connaissait pas auparavant ! Je me suis levé ,en regardant autour de moi , lorsqu’une main chaleureuse se posa sur mon épaule. Je me retournais pour retrouver un visage ridé sur lequel était tracé un sourire des plus merveilleux , un sourire qui illuminait tout son être.

Elle me dit « Salut beau gosse , mon nom est ROSE , j’ai 87 ans , est ce que je peux t’enlacer ? »

Je rigolais et répondais avec enthousiasme « Bien sûr ! vous pouvez ! » après quoi elle me serrait avec affection.

Lire la suite…

J’ai oublié de vivre pour moi…

Tu es sur Terre pour vivre ta vie, et non celle de quelqu’un d’autre.Au détour de mes lectures, je trouve quelquefois des histoires qui me semblent pertinentes et où se cache un enseignement non seulement à méditer mais surtout à mettre en œuvre.

Aujourd’hui, j’ai choisi l’histoire de Julie, une jeune femme dans la trentaine, mère de deux enfants et mariée avec un homme qu’elle adore. Elle se donne à 120% à son travail, à sa famille chaque jour et sans relâche. Sa situation financière est bonne et ne lui donne aucun souci et pourtant….

Voici la suite de l’histoire que je copie/colle :

Lire la suite…

Qui es-tu ?

Seras-tu carotte, œuf ou café ?Seras-tu carotte, œuf ou café ?

Une jeune femme rendit visite à sa mère et lui dit que sa vie était tellement difficile qu’elle ne savait pas si elle pouvait continuer. Elle voulait abandonner car elle était fatiguée de se battre tout le temps. Sa mère l’entraîna à la cuisine où elle remplit trois casseroles d’eau qu’elle mit à chauffer à feu vif. Lorsque l’eau commença à bouillir, la mère plaça des carottes dans la première casserole, des œufs dans la seconde et des grains de café moulu dans la troisième. Elle les laissa bouillir sur le feu sans dire un mot.

Après 20 minutes, elle retourna à la cuisine, sortit les carottes et les posa sur un plat. Elle sortit les œufs et les plaça dans un bol. Puis elle versa le café dans une carafe.

Se tournant vers sa fille, elle dit :

– Dis moi, que vois-tu ?
– Des carottes, des oeufs et du café, répondit sa fille.

Lire la suite…