Archives pour » février, 2014 «

comment garder sa motivation ?

comment garder sa motivation ?Comment garder sa motivation ? Dire « oui », ce n’est pas renoncer

Voici le dernier article du texte : « Dites oui »

Dans une autre classe, l’un de mes élèves soutenait que, si on acquiesce à tout, c’est donc qu’on accepte tout. Et si on consent à tout, alors on ne peut interférer sur le cours des événements. Je lui ai expliqué que le fait de dire « oui » est déjà en soi une action positive, alors que dire « non », c’est renoncer. C’est seulement en étant conscient des pos­sibilités de changement qu’on peut agir dans le bon sens. Vous avez parfaitement le droit de dire « non » à une situa­tion telle qu’elle se présente, tout en acceptant la chance d’évoluer qu’elle vous offre. Si vous estimez qu’une situa­tion est sans espoir, vous baissez les bras et acceptez de vous laisser détruire.

Lire la suite…

Dire « oui » aussi à la souffrance

Dire « oui » aussi à la souffranceDire « oui » aussi à la souffrance

Voici le second article du texte : « Dites oui »

Je pariais de la notion d’acceptation des événements lorsqu’un élève me posa cette question intéressante : « Si on dit toujours oui à l’univers, peut-on se considérer comme étant à l’abri de toute souffrance ? » Après avoir réfléchi un moment, je lui ai répondu par la négative. En effet, il est impossible d’éviter la souffrance, mais on peut l’accepter si elle doit faire partie de sa vie. Dans ce cas, on ne se met pas en situation de victime. Il faut se convaincre que l’on est capable de gérer sa souffrance. Et ne jamais croire que la situation est désespérée, c’est-à-dire garder espoir. Et mon élève m’a dit : « J’ai compris ! Vous voulez dire que l’on échange la souffrance du non contre la souffrance du oui. » C’était exactement ce que je voulais expliquer.

La classe s’est mise à travailler sur cette question. Cer­tains élèves ont trouvé, en fouillant dans leur passé, des moments de leur vie où ils avaient accepté la souffrance sans même en être conscients. La semaine précédente, Nadine se souvenait d’avoir pensé à sa mère décédée peu de temps auparavant. Elle avait alors été subitement écrasée de douleur. Sa mère lui manquait. Elle s’était mise à pleurer, en pensant avec nostalgie à tous les bons moments passés auprès d’elle. Tout en versant de chaudes larmes, Nadine sentait un irrépressible besoin de répéter le même mot : « Merci ! »

Lire la suite…

Dites « oui » !

dire oui a la vieDites « oui » !

Ce texte est long, il a donc été rédigé en 3 articles, dont voici le premier :

La domestication de votre peur peut se résumer à ces seuls mots : dites oui à l’univers ! Je les ai entendus de la bouche d’une de mes professeurs, qui les avait adressés à un élève se plaignant de la vie. Je lui demandai d’expliquer ce qu’elle entendait par cette phrase, et elle me répondit : « C’est simple. Quelles que soient les circonstances, faites . oui de la tête, acquiescez, au lieu de faire un signe de refus. Dites oui, au lieu de dire non. » Depuis, j’ai toujours suivi ce conseil : à chaque fois, la magie a opéré.

L’« univers »

Lire la suite…

Partie 4 : Nourrir un bon état d’esprit

Au réveil, écoutez une cd ou fichier audio d'autosuggestionVoici la suite et la fin de l’article :

Nourrir un bon état d’esprit partie 3

Programme intensif de pensée positive pour débutant

Pour illustrer mon propos et vous faire comprendre concrètement comment les choses vont se dérouler, imaginons une journée tout ce qu’il y a de plus ordinaire :

Lire la suite…

Partie 3 : Nourrir un bon état d’esprit

polarisé-negatif3Voici la suite de l’article :

Nourrir un bon état d’esprit partie 2

Comment faire ?

En gros et sans vouloir vous choquer, vous êtes polarisé négativement… Comment faire pour évacuer ces abominables idées noires qui vous empoisonnement la vie et vous empêchent d’être maître de votre destin ?

Rassurez-vous, c’est très simple. C’est comme si vous aviez décidé d’avoir une plus belle silhouette : vous feriez un peu de sport, des mouvements de gymnastique, tout en suivant un régime approprié. Dans le cas présent, vous allez mettre sur pied un programme d’exercices destinés à entraîner votre esprit. Pour ce faire, vous devez agir.

Avant de vous suggérer un plan d’action, voici la liste de cinq outils indispensables qui rendront votre petit travail quotidien à la fois plus efficace et surtout plus agréable :

Lire la suite…